Savoir Vert se refait une beauté

Savoir Vert est en plein relooking. Il est d’abord passé de Blogger à WordPress, et son adresse est désormais www.blogsavoirvert.com.

Si vous ne reconnaissez pas le blog lors de vos prochaines visites, pas d’inquiétude, je suis juste en train de faire quelques essayages. ;-)

Coach Carbone : mesurer ses émissions de CO2

Suite à mon billet sur l’Opération 10:10, j’ai décidé de mesurer ma consommation de CO2 grâce au Coach Carbone, lancé il y a quelques semaines par l’Ademe et la Fondation Nicolas Hulot.
 Cet outil vous permet d’estimer les émissions de gaz à effet de serre de votre foyer sur les 12 derniers mois et vous propose ensuite un plan d’action pour faire baisser ces émissions.  Il s’agit d’un questionnaire en ligne, composé de quatre grandes parties (Habitat, Transports, Alimentation, Équipement).
Le questionnaire
Après vous être inscrit sur le site, vous pouvez commencer à faire votre bilan. Il n’est pas nécessaire de tout remplir en une fois. Heureusement car, si le Coach Carbone estime la durée à 1h, cela peut prendre pas mal de temps. Il n’est pas aisé de répondre à ces questions : parfois il est nécessaire de chercher les informations demandées, parfois cela demande tout simplement un temps de réflexion et de calcul. Néanmoins, chaque fois qu’une page est remplie et que vous avez cliqué sur « suivant », cette page est enregistrée, ce qui signifie que vous pourrez revenir sur le questionnaire ultérieurement pour le compléter.
Il est également possible de revenir sur ce qui a déjà été rempli pour corriger vos réponses, et ce tant que vous n’aurez pas créé votre plan d’action. Toutefois, vous n’êtes pas limité à un questionnaire, et il sera toujours possible d’en faire un 2ème ou un 3ème.
Petit détail sympathique : il est possible de personnaliser le coach. Vous pouvez choisir un homme ou une femme, sa coupe de cheveux, la couleur de sa chemise et de sa peau.
Habitat
La première partie du questionnaire concerne l’habitat. Je vous conseille de vous munir des informations concernant votre logement avant de commencer, car on vous demandera des détails comme la hauteur sous plafond, ou la longueur des murs donnant sur l’extérieur. Les questions sont parfois assez techniques et j’avoue avoir eu plusieurs fois des doutes sur les réponses à donner. De plus, étant locataire, il me manquait certaines informations. Le bilan n’est donc pas vraiment précis. Mais dans certains cas, il n’y a pas la possibilité de répondre « je ne sais pas » ; il faut donc choisir une réponse.
Transports
Cette partie n’est pas évidente à remplir non plus, car elle nécessite d’interroger les membres du foyer — rappelons que le questionnaire ne concerne pas un individu, mais l’ensemble du foyer. Si vous possédez une voiture, munissez-vous de la carte grise, car on vous posera des questions très précises sur le modèle de la voiture. Il faut également avoir une idée des kilomètres parcourus sur les 12 derniers mois, et savoir combien de kilomètres ont été consacrés aux vacances, combien aux « loisirs » (les courses alimentaires faisant partie de cette catégorie), etc.
Le trajet domicile-travail est plus facile à calculer lorsqu’on a un emploi de bureau fixe. Mais comment remplir le questionnaire lorsqu’on a eu plusieurs activités sur les 12 derniers mois ou bien qu’on a changé plusieurs fois de lieu de travail (en intérim, par exemple) ? On voit ici les difficultés, et donc les limites de ce type de questionnaire : il ne convient pas à toutes les situations.

Alimentation
J’ai trouvé cette partie bien pénible à remplir. Là encore, il faut interroger les membres du foyer sur leur consommation, puisqu’on tient compte des repas pris à l’extérieur. On nous demande d’estimer en moyenne combien de fois par semaine on mange de la viande rouge, viande blanche, des légumes, des yaourts, des œufs, etc. Je sais bien que nous avons des habitudes de consommation, mais les choses ne sont pas si régulières, et tenter de faire ces calculs pour tout le foyer est vraiment fastidieux. Au final, je ne sais même pas quelle valeur donner à mes réponses. Cette partie m’a semblé la plus longue à remplir, car elle nécessitait de réfléchir pour chaque réponse.
Ce qui m’a surprise, c’est qu’aucune question n’est posée par rapport à ses achats, bio  ou non, local ou non. C’est pourtant un élément important pour le calcul des émissions de CO2.

Equipement
Cette partie était la plus facile à remplir. C’est assez rapide, et les appareils électro-ménagers d’un logement sont assez rapidement recensés. J’ai tout de même été surprise au sujet des ampoules qu’aucune précision ne soit demandée sur la puissance. On demande combien de lampes fluocompactes, à bulbe ou halogènes on possède, mais sans préciser le nombre de Watt de chaque ampoule, ce qui serait à mon sens une précision utile.

Résultat
Mon résultat n’est pas très glorieux. Les émissions de mon foyer se situent un peu en-dessous de la moyenne nationale, mais il est certain que c’est loin d’être satisfaisant.
Le reproche que je ferais au Coach Carbone, c’est justement qu’il calcule les émissions du foyer entier. Or tous les membres d’un même foyer ne vivent pas exactement de la même manière, que ce soit dans la façon de s’alimenter (notamment à l’extérieur) ou dans la consommation d’eau chaude ou  d’électricité. Or, l’opération 10:10 est bien un engagement individuel. Je souhaiterais donc pouvoir réaliser un calcul de mon bilan carbone individuel et ainsi construire mon propre plan d’action afin de diminuer mes émissions.

Sources :
Coach Carbone : http://www.coachcarbone.org/

Savoir Vert

Passionnée par l’écologie et le développement durable depuis plusieurs années, je m’informe comme beaucoup grâce à Internet, la radio et la télévision. Et plus j’en apprends, plus je me pose de questions. Aujourd’hui, je ne peux plus me contenter des conseils donnés par les associations ; j’ai besoin de comprendre par moi-même.
Pourquoi le label FSC serait mieux que le PEFC ? Pourquoi certains plastiques sont recyclables, mais pas recyclés ? Les couverts en bambou jetables sont-ils écologiques ? Quelle est la différence entre agriculture biologique et biodynamique ?
Je vous propose donc de suivre mes investigations. Je vais mener mes propres recherches, afin de me faire une opinion sur toutes ces questions. Je vous ferai part des mes découvertes, vous donnerai mon avis, et vous aiderai peut-être à vous faire le vôtre.
Dans ce blog, je traiterai essentiellement d’éco-consommation, car ce sujet est selon moi directement lié à nos changements de comportements. C’est souvent en consommant différemment que l’on peut contribuer à changer les choses.
Mais je vous ferai également part d’émissions ou documentaires intéressants, car ils sont source de nouvelles interrogations.
J’attends vos commentaires, suggestions ou réflexions avec impatience !