Planète Durable 2011

Comme chaque année, je suis allée au salon Planète Durable. Mais cette année n’était pas comme les autres. Première remarque en arrivant : le salon a diminué de moitié. Il était vraiment très grand les années précédentes, avec de grands stands à l’entrée, qui impressionnaient à l’arrivée dans le salon. Cette année, si on retrouve comme à l’habitude GDF-Suez et Weleda, il y a peu de grands stands. De plus, les visiteurs étaient peu nombreux. Si bien que j’ai eu en arrivant un sentiment de tristesse, car je sentais que cette édition était peut-être la dernière.

Ce sentiment a été conforté après discussion avec des exposants du salon. Les stands étaient beaucoup moins chers que les années précédentes, pour les inciter à venir. Ils n’ont pas eu beaucoup de visites, alors que j’ai visité le salon un samedi. Quant aux conférences et animations, elles sont quasiment inexistantes, au point qu’elles ne sont même pas annoncées dans le guide visiteurs. Alors que l’année dernière, je courais d’une conférence à un atelier. Même le stand Féminin bio, qui était finalement le plus animé, était moins agréable :  l’année dernière, de petits ateliers permettaient de rencontrer des spécialistes de divers sujets, en petits comités. Je me souviens notamment d’un atelier véritablement passionnant sur l’aromathérapie. Cette année, le stand accueillait la radio Fréquence Terre, ce qui est intéressant, mais beaucoup moins sympa pour les visiteurs, qui se sentent un peu exclus.
Mais dans l’ensemble, j’ai quand même passé une excellente journée, remplie de découvertes et de rencontres. J’ai pu échanger longuement sur les stands de France Nature Environnement ou Alter Eco. J’ai d’ailleurs noté que ces derniers proposent à présent du commerce équitable français, ce qui était une demande des consommateurs depuis plusieurs années. L’idée me plaît beaucoup.
Parmi mes trouvailles de cette année : le soda bio Com and B, vendu en supermarché (Auchan et Intermarché pour l’instant), les carrés démaquillants lavables Les Tendances d’Emma — que je vais tester dès ce soir ! — et le chocolat NewTree (vendu également en supermarché) qui compense toutes les émissions carbone en finançant des projets d’éoliennes, et qui propose surtout des parfums très originaux, comme le chocolat noir au poivre rose, au gingembre, à la lavande, ou au spéculoos et graines de lin. Parmi ceux que j’ai pu goûter, mes préférés étaient tout de même le noir-cassis et le noir-graines de lin.
Boucles d’oreilles en papier recyclé
Enfin, mon coup de cœur du salon était cette fois les bijoux en papier recyclés Wellpaper, vendus par la boutique en ligne Marron Rouge. Ils sont fabriqués en Inde, et sont vraiment super sympa ! Bon à savoir, si on s’abonne à la newsletter du site Marron Rouge, les frais de ports sont offerts pour la première commande. :-)
J’espère sincèrement que ce salon va durer et sera toujours présent l’année prochaine, car c’est pour moi un moment de plaisir, et cela permet de découvrir de nouveaux produits ingénieux ou innovants et qui me donnent toujours plus envie d’être écolo. Longue vie à Planète Durable !
Commentaires
Laisser un commentaire