Consommation électrique des PC

Suite à mon billet sur la consommation électrique des appareils high-tech, et pour les plus geeks d’entre vous, je propose un petit compte rendu de la consommation des différents composants d’un PC, toujours d’après les tests de Canard PC. J’ai pris comme référence l’utilisation d’un PC pour la bureautique ou le surf sur Internet, ce qui me semble être l’usage le plus répandu. Je renvoie les gamers vers le dossier de Canard PC, qui leur permettra de faire leur configuration en toute connaissance de cause.
J’ai donc découvert dans ce dossier qu’un ordinateur utilisé pour faire de la bureautique ou pour surfer sur Internet est un ordinateur « au repos » (idle, en jargon geek), l’ordinateur étant « à pleine charge  » lorsqu’on joue. La consommation totale (sans l’écran) d’un ordinateur en idle va de 55 W pour un PC d’entrée de gamme (d’après les configurations de Canard PC, évidemment) à 140 W pour un PC haut de gamme.
Ce qui consomme le plus, ce sont la carte graphique (ou GPU) et la carte mère, qui représentent chacune 25% de la consommation totale. Viennent ensuite ex-æquo le processeur (ou CPU) et l’alimentation. Enfin la mémoire et le disque dur consomment peu, et les clavier/souris quasiment rien.
Les dernières cartes graphiques consomment énormément d’énergie, jusqu’à 300W en pleine charge. Il faut également noter que certaines consomment jusqu’à 60 W en idle, ce qui peut représenter la moitié de la consommation totale du PC.
 
Le sujet de l’alimentation est particulièrement intéressant, car c’est l’élément qui gaspille le plus d’énergie. En effet, le bloc d’alimentation doit convertir la haute tension provenant du secteur en basse tension pour alimenter l’ordinateur. Mais le rendement de cette conversion est loin d’être de 100%, d’où une perte d’énergie, sous forme de chaleur. Par exemple, pour délivrer 200 W de courant à l’ordinateur, l’alimentation va consommer 250 W sur le secteur. Il y aura donc 50 W de perdus.
Il existe une norme sensée améliorer le rendement des alimentations : la norme 80 Plus. Par exemple, la norme 80 Plus Gold, la plus contraignante, exige une efficacité jusqu’à 90% à mi-charge. Là où les choses se compliquent, c’est que le rendement est meilleur si la charge est importante, et que le rendement minimum exigé n’est qu’à partir de 20% de charge. Par exemple, si on a une alimentation de 850 W, à 20% de charge, elle délivrera 170 W. Cependant, la consommation moyenne en idle est de 80 W. Or, en dessous de 20% de charge, le rendement est médiocre. Ce qui signifie qu’en utilisant une alimentation de 850 W pour faire de la bureautique, on gaspillera énormément d’énergie.
Il convient donc de choisir une alimentation en fonction de son utilisation. Et pour un usage bureautique / surf, il ne sera pas nécessaire de choisir une alimentation très puissante. Canard PC recommande de calculer la puissance nécessaire à son PC puis d’ajouter 40 à 60% pour sélectionner son alimentation. Ainsi, si le PC consomme 320 W au maximum (ce qui est déjà beaucoup), une alimentation de 450 à 550 W suffira.
 
Les disques durs ne consomment pas énormément. Il existe des disques durs « green », qui sont en fait de vieux modèles. Ils ne présentent vraiment pas d’intérêt puisqu’ils sont plus lents, et que la différence de consommation n’est que de 1 à 3 W. Le top du disque dur (écolo) est en fait le SSD, qui ne consomme jamais plus d’1W.
Enfin les moniteurs LCD (de 17 à 28 pouces), dont on pourrait penser qu’ils consomment énormément, sont plutôt raisonnables. En veille, ils consomment entre 0,85 et 2 W. On peut ajouter qu’il y a encore cinq ans, c’était plutôt 5 à 8 W. De nets progrès ont donc été réalisés par les constructeurs.
Pour ce qui est de la consommation en fonctionnement, il faut différencier les « vrais » moniteurs, c’est-à-dire qui ont été conçus pour un usage informatique, des télés recyclées en écran de PC. Les premiers consomment de 35 à 45 W, alors que pour un TV/moniteur de 27/28″, il faut compter 75 W en moyenne.
C’est en fait le rétro-éclairage qui consomme le plus. On peut retenir que chaque pourcentage de luminosité supplémentaire se traduit par 1 W de consommation en plus.
Ce dossier de Canard PC est donc vraiment riche en information, même s’il s’adresse évidemment plutôt à des spécialistes. Mais il est tout de même intéressant de savoir quels composants consomment le plus dans nos ordinateurs. Et je retiens surtout qu’en matière de PC, vouloir absolument le haut de gamme est inutile ; il convient d’acheter ce qui correspond le mieux à notre utilisation.
Source :
Canard PC Hardware n°5 (juillet-août 2010), « High-Tech : la gabegie énergétique », p38-51.
Commentaires
  • Nathaele dit :

    Article intéressant!

  • Liwa from planète bureau dit :

    Merci pour cet article bourré d&#39;info utiles. Et une conclusion qui est juste tellement simple, mais vrai. <br />Remarque, simple à l&#39;échelle perso, mais si ça pouvait être appliqué ces principes pour les parcs informatiques en entreprise, nul doute qu&#39;il y aurait de gros résultats positifs pour la consommation d&#39;énergie, et l&#39;environnement bien sûr.

  • Merci pour ce commentaire, Liwa ! :-)<br /><br />A l&#39;échelle des entreprises, je ne sais pas du tout si on peut considérer qu&#39;il y a un gaspillage d&#39;énergie dû à des machines trop puissantes par rapport à l&#39;usage.<br /><br />Mais je me pose une question au sujet, très à la mode, du Cloud Computing. Si tout est fait à distance, nous n&#39;aurons plus besoin que d&#39;un ordinateur

Laisser un commentaire